La région

Quand les bateaux…

Au tout début de cette triste période de pandémie, je me préparais sereinement à faire  accoster le navire et à débarquer. Effectivement, le bateau a touché quai et comme on nous l’imposait, nous avons descendu les voiles que nous avons ensuite remisées… Nous avons alors compris que l’escale imprévue serait longue et qu’elle risquait même de s’éterniser !

Et en dépit de mes premières intentions,  je n’ai pas quitté le navire ! Malgré la déception, la tristesse et l’ennui… malgré l’arrêt de toutes nos activités et l’interruption de rencontres chaleureuses et amicales, j’ai cru, comme la majorité d’entre nous, que nous verrions la fin de ce cauchemar et qu’un jour nous pourrions rembarquer. Ce moment s’en vient !

Déjà certains membres de l’équipage ont rallié le navire et se sont affairés à le préparer. Ils ont  huilé la machinerie, vérifié les instruments et ressorti les voiles de leur rangement. Cet équipage n’est pas encore tout â fait complet. Mais quelques-unes et quelques-uns ont été appelé et ne sauraient tarder à regagner leur poste.

Depuis le mois de mai dernier, j’ai accepté  d’être le pilote de ce navire régional qui fait partie de la grande flotte de l’AREQ. Vous pouvez avoir confiance en moi ! Avec toute l’équipe formée des cinq conseils sectoriels, soyez assurés que nous naviguerons encore agréablement et sécuritairement ! Que vous soyez du haut du Lac, de Normandin ou de St-Ludger de Milot, que vous habitiez au Bas Saguenay, à Petit-Saguenay ou à Sagard, préparez-vous l’embarquement qui ne saurait trop tarder ! D’ici là, faisons encore preuve d’un peu de patience et surtout, soyons solidaires tous ensemble.

François Duperré, président

AREQ Saguenay-Lac-St-Jean